A l’occasion de la Nantes Digital Week, les 13 & 14 Septembre a eu lieu l’événement Numérique En Commun[s] structuré autour de 3 axes de travail : Lieux, Données et Communs. C’est dans ce cadre que c’est déroulé le Parcours « Communs Numériques », réunissant des acteurs.ices intéressé.es par, et souvent investi.es dans, les communs numériques.

Ce Parcours était composé de 5 ateliers répartis sur les 2 jours de Numérique en commun[s], chacun consacré à une problématique fréquemment rencontrée lors de la création et du développement d’un commun numérique. La somme des réflexions issues de ces ateliers, qui se poursuivent à partir des prises de notes assurées collaborativement par les participant.es, viendra alimenter un tutoriel à destination de toutes celles et ceux qui souhaiteraient se lancer dans une démarche de commun numérique.

La diversité des origines des contributeurs.ices (entrepreneuriat, éducation, juridique, conseil, etc.), a permis d’alimenter très largement chaque étape de préfiguration du tutoriel. Aussi nous vous proposons ici une synthèse de ces 2 jours de rencontre, ainsi qu’un planning des actions à venir, afin permettre à tous.tes les intéressé.es de suivre, et même de rejoindre, la co-construction du tutoriel final.

Atelier 1 – Identifier des communs

En préalable, et afin que les discussions relatives à ces problématiques se fassent sur une même base théorique, les participant.es s’entendent pour définir un commun numérique ainsi :

Dans ce premier atelier sont intervenus 3 acteurs pour présenter leur méthodologie d’identification des communs :
Matty Schneider – auteur d’un Livre blanc à destination des acteurs publics,
La Fabrique des mobilités – un programme d’accélération dédié aux projets de transport et mobilité,
Open Law – une association pour l’ensemble des acteurs du monde du droit prêts à innover dans un mode collaboratif et ouvert
Ces présentations ont servi de base aux échanges entre les participants, aboutissant à la création d’un tableau listant les freins et leviers pouvant émerger à l’ouverture ou à la contribution à une ressource.

Atelier 2 – Produire des communs

En guise d’introduction, Pascal Gascoin a raconté l’histoire du logiciel Zourit – une seule et même interface permettant de piloter l’utilisation de vos mails, clouds agendas, etc. – et surtout les raisons qui ont conduit les CEMEA – Association nationale d’éducation populaire, et organisme de formation professionnelle – à développer leur propre outil Open Source. En complément de cette présentation, Inno3 a présenté les modalités de contribution appliquées à différents projets Open Source.
Les contributeurs.ices ont par la suite été invité.es à lister tous les besoins qu’ils identifient comme nécessaires au projet de développement d’un commun, en s’appuyant notamment sur leurs expériences, et sur l’idée qu’ils se font du processus. Cette mise en commun a donné suite au classement de tous les besoins évoqués dans différentes catégories, à savoir :
• Interopérabilité,
• Gouvernance,
• Médiation,
• Traduction
Pour chacune de ces catégories, les participant.es ont identifié la communauté concernée, les moyens incitatifs à la contribution, les règles à mettre en place ainsi que les bénéfices attendus.

Atelier 3 – Maintenir et pérenniser les communs

Faisant suite au second atelier, Tatiana de Ferraudy est venue présenter le fonctionnement des Civic Techs, avec pour exemple Decidim : une plateforme libre et ouverte de participation citoyenne développée à Barcelone et accompagnant les citoyens, les organisations et les institutions publiques dans l’organisation démocratique (proposer des idées, voter,  créer des budgets participatifs, etc.) à toutes les échelles.
Ce troisième atelier s’est terminé avec la complétion par les participant.es d’un « Speed Boat », une activité collaborative permettant de matérialiser de façon ludique les leviers, freins et dangers dans l’atteinte d’un objectif de création de communs au travers de la métaphore du bateau. Les éléments de l’image sont libres d’interprétation dans l’organisation de l’activité, ici nous les avons interprétés ainsi :
• Le vent représente les éléments facilitateurs pouvant pousser/faire glisser le projet vers son objectif final
• Le bateau représente les bases nécessaires à la réalisation du projet
• Le rocher représente les obstacles pouvant être rencontrés lors de la réalisation
• Enfin, l’île représente la création réussie du commun

 

Atelier 4 – Financer les communs

Cet atelier, sans doute le plus dense du parcours, commence au deuxième jour de l’événement par trois présentations :
Decidim par Antoine Gaboriau, une plateforme libre et ouverte de participation citoyenne développée à Barcelone,
Anthropotech par Crystèle Bazin, un Réseau de production et de financement de communs numériques sociaux et solidaires
• Le fonds de dotation d’Open Law par Sumi Saint-Auguste, Association sur le droit ouvert
Ces interventions ont permis de présenter les différents modes de financement possibles, et de mettre en lumière les difficultés rencontrées dans la création de leur projet, donnant ainsi lieu à des échanges forts intéressants.
L’exercice qui a suivi consistait à lister les besoins de financement exposés par les participant.es et à les regrouper en différentes catégories :
• cadre de vie/de travail,
• fonction support,
• communication,
• etc.
À partir de ces besoins s’est amorcée une réflexion collective afin d’identifier les financeurs potentiels. Chargé.es de déterminer les moyens d’action, les besoins couverts, les modalités et les difficultés rencontrées pour un financeur donné, les participant.es se sont par la suite réparti.es en plusieurs groupes pour répondre à la problématique avant de présenter leurs résultats au reste du groupe.

 

Atelier 5 – Valoriser et disséminer les communs

Pour ce cinquième atelier du « Parcours Communs Numériques » les contributeur.ices se sont réparti.es une dernière fois en petits groupes, chacun étant chargé de présenter le commun de leur choix et les intérêts d’y contribuer au travers de 4 personnages :
• Une influenceuse,
• Un maire d’une grande ville,
• Une directrice de l’innovation d’un grand groupe
• Un personnage lambda « commoner qui s’ignore »
Les restitutions de chaque groupe ont permis de dresser un argumentaire type à destination de chaque personnage.

+ M. Jourdain, Monsieur-tout-le-monde, le commoner qui s’ignore

Conclusion

L’objectif annoncé au lancement du « Parcours Communs Numériques » était d’identifier les points de blocage fréquemment rencontrés lors de la création et le développement de projet de communs. Cet objectif est, pour les participant.es, satisfait, et même largement dépassé puisqu’au-delà de l’identification des difficultés, des pistes de réponses ont pu être co-développées.
Les réflexions menées au cours de ces deux jours d’ateliers ont abouti à la production de plusieurs ressources riches en contenu permettant une avancée significative sur la préfiguration du tutoriel « Entreprendre une démarche de communs » :
• Tableau résumant les freins et leviers à l’ouverture ou la contribution à une ressource ;
• Tableau listant les moyens à mettre en œuvre pour inciter à la contribution ;
• Speedboat qui synthétise les différents éléments à prendre en compte lors des réflexions sur la gouvernance du projet ;
• Argumentaire à destination des financeurs ;
• Argumentaire à destination du grand public afin de diffuser et pérenniser le commun.
Ce « Parcours Communs Numériques » n’est cependant qu’une étape dans l’élaboration du tutoriel définitif à destination de toutes celles et ceux qui souhaitent se lancer dans ce type de projet. Les réflexions entamées au cours des différents ateliers se poursuivent maintenant sur ShareLex – mouvement collaboratif créé pour faciliter l’appropriation des règles de droit sous la forme d’un forum où chacun.e peut prendre part aux discussions lancées -, et tout le monde est invité à y prendre part, que vous ayez ou non participé aux ateliers lors de Numérique en commun[s].

Et maintenant ?

Avant la dissémination et diffusion du tutoriel, plusieurs étapes sont encore nécessaires à la finalisation de celui-ci. Prenez part aux prochaines échéances et apportez vos idées et votre expérience au projet !

Ressources utiles

La feuille de route du Parcours Communs Numériques
Les pads de prise de notes des ateliers

Posted by OpenByDesign

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *